VIPLAYLANDBiographieExpositionsFilms & DispositifsConcerts • Projets Musiques • DiscographiePresseCommandes & CollaborationsArchivesContact

• Projets SOLO • Projets DUO Projets TRIO

======SOLO PROJETS

xenoradio

XENOGLOSIE RADIO

Ce film n’est pas une étude documentaire sur les multiples innovations technologiques de la radio-transmission, ni une étude sociologique sur l’impact des ondes électromagnétiques sur les masses, mais plutôt une histoire de brouillage. Cette exploration métaphorique de la matière réfléchissante et réverbérante des ondes et de la matière corpusculaire débute aux origines de la réception des voix, de la propagation des ondes des champs magnétique, du rayonnement électromagnétique par rayons X jusqu’au phénomène des corps célestes par la radioastronomie.

Au-delà de l’entendement, c’est une expérience du langage des bruits et de la lumière, par les mécaniques de la transformation de la vision et de l’audition, qui est à l’œuvre ici même comme révélateur d’un état de somnambulisme éveillé.

Fin des émissions...

Extrait vidéo : Xenoglosie Radio

Concerts
> Festival Côté Court (clôture), concert/projection – Ciné 104, Pantin, 2016
> Ausland, Berlin, 2016
> GRIM-RIAM, Montevideo, Marseille, 2016
> Le Bal, Paris, 2016
> Musée des Abbatoirs, Toulouse, 2016
> Hors Série #63, Bruxelles
> Semaine du Bizarre – Théatre Berthelot, Montreuil, 2015
> Riam festival – Friche Belle de mai, Marseille, 2015
> Récits et logiques des mondes, Les rencontres de la Pommerie, 2015

mnemotechnie

MNEMOTECHNIE

La Mnémotechnie fait appel à une mémoire appliquée au monde du sonore, au domaine musical et aux moyens techniques qui s’en rattachent. Au-delà de l’approche purement musicale et documentaire, c’est l’exploration d’une "terra incognita" qui est l’enjeu de cette performance.
Les différents individus et groupes visités, adeptes d’une étrange musique aux pratiques et rituels faits d’instruments d’un autre temps, en sont peut-être les derniers occupants : ondistes (ondes Martenot, l'un des plus anciens instruments de musique électronique), opérateurs en télécommunication perdus derrière le rideaux de fer, orchestre de Cristals Baschet (des frères du même nom, bruiteur ingénieux croisant le fer avec des préparateurs de pianos bruitistes, musiciens indiens des laboratoires de l’Amlai répandant leur engrais musical pour favoriser la croissance des plantes, etc.
Tout ce petit monde foisonnant d’inventions inouïes, à sa manière, essaie avec un certain engagement d’effacer lentement le mur du silence.

Performance live associant diffusion sonore et projection filmique, improvisation aux instruments électroniques (synthétiseur analogique et effets électroniques). Les films peuvent être aussi présentés sous la forme d’un dispositif installé (exposition).

Extrait vidéo : Mnemotechnie

Concerts
> Festival Côté Court (clôture), concert/projection – Ciné 104, Pantin, 2016
> Ausland, Berlin, 2016
> GRIM-RIAM, Montevideo, Marseille, 2016
> Le Bal, Paris, 2016
> Musée des Abbatoirs, Toulouse, 2016
> Hors Série #63, Bruxelles
> Semaine du Bizarre – Théatre Berthelot, Montreuil, 2015
> Riam festival – Friche Belle de mai, Marseille, 2015
> Récits et logiques des mondes, Les rencontres de la Pommerie, 2015


spectrophonie

SPECTROPHONIE: ondes transmission et spectres électromagnétiques

Live composé à partir de captations et d’archives sonores : émission/transmission radio, EVP (Electronic Voice Phenomena) voix désincarnées, Spy number, messages codés, ondes électromagnétiques, etc., Tel une machine à révéler les phénomènes des ondes et autres manifestations psycho acoustiques cette performance est une façon toute particulière, voire clairvoyante et télépathique, de rentrer en résonance avec un ailleurs afin de rejoindre in fine une autre consistance du réel.

Extrait vidéo : Spectrophonie

Concert
> Média médiums, galerie Ygrec, Paris, 2014

hypnoselive

LA FABRIQUE DU CONSENTEMENT: Scéance d'hypnose musicale

Détendez-vous... vos paupières sont lourdes … sont lourdes comme du plomb…
Laissez la musique reprendre possession de votre esprit... vous ne vous souviendrez que de ce pays merveilleux…. ou ces images s’éloignent de votre esprit,
pendant que cette musique reprend possession de tout votre corps...
Tout votre corps … devient léger... Ouvrez les yeux.» ça  commence par un disque … un disque de méthode d’hypnose :Edition: Le104  - PPT Stembogen 2007 « Le disque contre l’insomnie·
Cette tentative de reconversion de plusieurs méthodes d’hypnose interprétées à l’origine par les maîtres du genre est une tentative de plonger l’auditeur dans une expérience de simulation hypnotique. par le son et l'image.
Ainsi plusieurs versions  ont été ainsi expérimentes : installation dans l’espace avec diffusion sonore et projection filmique  accompagnées de séries d’images documentaires ,
Interprété en duo avec l’artiste Anna Byskov pour la radio ; ou joué en concert telles des séances d’hypnose musicale associées à une projection filmique .
Il s’agit  là  par cette série de dispositifs d’entrer en de nouvelles dimensions, de découvrir des sensations insoupçonnées et de connaître un véritable apaisement...
afin d échapper à la «fabrique du consentement» et d’approcher de nouvelles réalités...

Extrait vidéo :<
La fabrique du consentement

Concerts:
> Détours (parcours dans un bus), 2015
> Désert Numérique 04, Église de Saint-Nazaire-le-Désert, 2013
> Troubles visuels, Espace Gantner / Le 19 – CRAC, Montbéliard, 2013

livepermuberlin

PERMUTATION VISIOTRAME : Musiques & films partitions

Permuation trame est un dispositif live, associant diffusion sonore et projection filmique.
Vincent Epplay improvise aux instruments électroniques (synthétiseur analogique et effets electroniques)
Procédent par traitement sélectif  produisant une trame sonore volontairement orchestrées entre le son
et l’image, cette mécanique à voir et à entendre .dans lequel la musiques rentrent en résonance avec le visuel plonge le spectateur dans un singulier rituel hypnotique

Pour sa récente performance Permutation Trame #4 (jouée au Centre Pompidou en mars),  Vincent Epplay faisait valser les images de vieux films pédagogiques 8mm,
numérisés et remontés en fonction d’une trame musicale restituée en direct.
Fait d’emprunts,  de citations, de mixage autour de la mémoire collective (films pédagogique ou scientifiques, disques ou enregistrement de méthode  d’enseignement ...etc),
son travail mélange la projection et le concert.
ce traitement des images par le procédé de l’animation et du montage produit un clignotement proche de la pixillation qui de créer un rapport d’immersion pour le spectateur,
Le travail de Vincent Epplay ne choisit pas son camp entre arts plastiques, musique expérimentale et performance audiovisuelle,
dénomination de plus en plus employée pour qualifier ces concerts multimédia d’un nouveau genre.

Benoît Hické (extrait), in Revue Mouvement, juin-juillet 2010

Extrait vidéo :
https://vimeo.com/4309854

Concerts:
> La casa Encendida Madrid 2011
> Oeuvres sonores#3 – invitation: Emanuele Carcano / Alga Marghen, Centre Georges Pompidou, Paris 2010
> Art kill Incounters, HBC, Berlin, 2010
> IRL, Centre Mercoeur, Paris, 2010
> Imal / Cimattcs festival, Bruxelles, 2009

CHURCH SOUND EXPERIENCE : Couvent de la Tourette etc.

chapelle-nazaire

Cette première d’expérience  à débuté lors d’une session de 24h de diffusion à l’intérieur de la grande nef de la chapelle du couvent Saint Marie de la Tourette. construit par Le Corbusier & Xenakis et inauguré en octobre 1960
Les instruments Installé au  centre de la nef de la chapelle (table de mixage, synthétiseur Vcs 3, effets et filtres électroniques..) sont « accordés «aux propriétés acoustiques du lieu .
restituer les différentes spécificités acoustiques et révéler une certaine image sonore propre a chacun des lieux et espaces et l’un  des enjeux de cette expérience de mis en résonance des sons dans des architectures et bâtiments spécifique.

Extrait vidéo :
https://vimeo.com/56026083

Ref disc:
BRÈVE RETRAITE AU COUVENT de la TOURETTE Ed : vinyle 33T ART KILL ART Réf : AKA 009

Dates concerts:
> ART & GRAUTAG, proposition Michael Sellam, Chapelle des Beaux-Art de Bourges, 2012
> Dar alma’mûn : Art Architecture proposition N. Moulin&, Marrakech, 2011
> Festival  Désert numérique, Chapelle de Saint-Nazaire-le-Désert, 2010
> 1958-2008, organisé par Franck Ancel, Couvent de la Tourette, Lyon,2008

Projets SOLO • Projets DUO • Projets TRIO

==========DUO PROJETS

 
liveconcatenative


AKS DUET : Vincent Epplay and guests

Duo formé autour d’un même instrument : Le AKS synthi A, synthétiseur mythique conçu par la société britannique Electronic Music Studio (EMS, de 1969 à 1979)
et mis au point par les compositeurs Peter Zinovieff (idée d’origine), David Cockerell (électronique) et Tristam Cary (boitier).
Ce premier synthétiseur modulaire portatif intégré dans une valise inspira autant des compositeurs d’avant-garde comme Pierre Henry, Karlheinz Stockhausen que des musiciens comme Brian Eno époque Roxy music, de nombreux groupes de cosmisth music et de krautrock des années 60 / 70. C est sans contexte une des « machines a sons » les plus inouï et caractéristique d’une certaine histoire de la lutherie des musiques électronique de l’après guerre.
Les deux musiciens propose avec ce dispositif une confrontation a partir de chacune des matrices de programmations de leurs instruments respectifs.
Tels des opérateurs ils engagent une étrange partie sans règle de jeu préétabli afin de laisser place à l’improvisation et aux possibilités combinatoires de l’instrument, ainsi un vaste chant de timbres et de mouvements dynamiques est mis sur la table
Loin de la posture revival actuelle liée à la résurrection spéculative des synthés vintage, ce duo produit une musique puissante et enveloppante, déployant une gamme de textures et de tension dynamique ou le spectre sonore semble infini. Dans ce jeu d’équilibre précaire, cette musique aussi peu confortable que captivante, est une plongée sans retour dans les mystères de la synthèse analogique.

Extrait vidéo :
http://www.inversus-doxa.fr

Dates de concerts:
> At work1.2 avec Zoor,Instants Chavirés, Montreuil 2013
> Les rendez-vous contemporain de St Merry avec Frédéric Galiay, Eglise St Merry, Paris 2012
> Videodrone, Plateforme, curating AKA, Paris 2010

liveconcatenative
 


CONCATENATIVE MU : Sébastien Roux &Vincent Epplay

Face à face, les deux compositeurs improvisent une musique riche, frénétique et précise, ils manipulent les sons issus de leur disque Concatenative Mu edité en 2009 sur le label  Brocoli : http://www.brocoli.org
Vincent Epplay et Sébastien Roux collaborent régulièrement pour des projets  de concerts en multidiffusion ou en ciné concert ( Nanouk l’esquimau de Robert Flaherty) .
Installés au centre d’un dispositif sonore en quadriphonie ou plus si néccésaire… leurs musiques rappelle part moment un curieux mélange entre le drone, la musique concrète et la «bloop-bleep-music»...  concert ponctué de séquences filmiques réalisées par Vincent Epplay et où il sera fait appel, si nécessaire, à Bruce Lee et Pierre Boulez.. pour en arriver a cette conclusion  a propos de leurs musiques
This is a demanding, disturbing, rich, yet funny and fully inventive work of art.

Extrait vidéo :
http://www.youtube.com/watch?v=XwMetDzqdn0&feature=channel_page

Lien label:
http://www.brocoli.org/release/sebastien-roux-vincent-epplay-concatenative-mu
Ref disc:
-Concatenative Mu Sébastien ROUX & Vincent EPPLAY CD ed: BROCOLI  réf : Brocoli 005

 

liveaubette

Dates concerts:
> Databaz, Angoulême, 04/02/12
> Festival Mal au pixel, Paris, 18/06/11
> Brocoli festival, Instants Chavirés,15/01/11
> Fragment au Trinitaires, Metz, 20/01/10
> Festival Musique Innovatrices de Saint-Etienne, 13 /06/10
> Séances d'écoutes au Planétarium de Poitiers,06 /12/09
> Festival Ososphère, Strasbourg, 26/10/09
> Soirée Heaven/  Brocoli a la Java, Paris,25/02/09
> Espace Multimédia Gantner, Bourogne, 15/06/07
> Opa festival label Brocoli, Paris, 12/04/07
> Reprise de l’effet relief :Transpalette /Emmetrop,Bourges, 25/10/ 06
> Art France Berlin, C/O Berlin,23/09/06
> Musiques aux centres, commande de la muse en circuit /GRM, Paris 07/10/06
> Séquence, Le Plateau, Frac Ile de france,Paris, 17/11/05



=====Ciné concert: NANOUK L'ESQUIMAU

« Robert J. Flaherty est ce pionnier qui n’avait jamais été à l’école, sauf à celle des bûcherons du Grand Nord, et qui, aveuglé par la lumière de la baie d’Hudson, a inventé le cinéma dans les yeux émerveillés de Nanouk ». Jean Rouch
Avec Nanouk l’esquimau, le tandem Roux-Epplay travaille en direct.
Entre bruitage, musique concrète et musique de film débridée, cette bande sonore improvisée tantôt soutient la dramaturgie, l’accentue ou la décale.
Passages subtils de l’humour à la tension, les thèmes abordés sont nombreux et universels, de même les sons utilisés par les compositeurs. Extraits radiophoniques, gimmicks, murmures, sons naturels et électriques… L’imagination de Sébastien Roux et Vincent Epplay force l’attention des auditeurs et nous transporte sur les banquises du grand nord

Dates de concerts:
> Espace jean Carmé, le Mans 2009
> Césare Chaumont 2008
> Fondation Cartier soirée nomade Paris 2008
> Espace Gantner, Belford 2008
> Festival « C’est dans la vallée » st Marie au mine 2007

liveembo


==AKS synthi A et JANOTRON: VINCENT EPPLAY & SAMON TAKAHASHI

Depuis un peu plus de 10 ans, Vincent Epplay et Samon Takahashi explorent les possibilités du duo musical. De concerts d'improvisation marathons (Plasm) à la composition électronique, de l'interprétation de pièces anthologiques (Trios de Tristram Cary) à la relecture psychédélique (sur les films de Pierre Clémenti), leur musique échappe à l'appelation purement électroacoustique et déborde sur les champs du kraut rock, de la noise, voire du groove sautillant. Entre Schaeffer & Henry et Rox & Rouky, Ike & Tina et Heckel & Jeckel s'il fallait leur trouver une famille de légendes..
C'est aujourd'hui un nouveau dispositif "Duo pour Synthi AKS et Janotron" qui est mis en chantier. Epplay et Takahashi dialoguent, sussurent et éructent à travers le légendaire Synthi AKS et le home-made Janotron, instrument multiple analogique créé par Jean-Marcel Busson. Des instruments électroniques non tempérés et indomptables pour un duel sonique improvisé -au péril des haut-parleurs.
Ref disc:
-Tristram Cary's Trios (1971) : vinyle 33T ART KILL ART Réf : AKA 002
-Liens Label
:http://artkillart.free.fr/AKA/AKATRIOS.html


======Ciné concert:EPPLAY / TAKAHASHI (musique live ) PIERRE CLEMENTI (films)

Projection sur triptyque de 3 films de Pierre Clémenti : Positano - Bobine 30B01 (1969, 23 minutes), La Deuxième femme - Bobine J (1967-78, 20 minutes), La révolution n'est qu'un début : continuons le combat (1968, 23 minutes) pour le Festival Satellite I∆O

Concert en multi diffusions de Vincent Epplay & Samon Takahashi autour d'une sélection de films de Pierre Clémenti, propose par Bertrand Grimault (Monoquini).
-Positano - Bobine 30B01 (1969, 23 minutes) et un montage alternatif, réalisé pour l'occasion, de La Deuxième femme - Bobine J (1967-78, 20 minutes) recoupent les vagabondages d'une période intense de création et d'expériences partagées avec Philippe Garrel, Nico, Frédéric Pardo, Tina Aumont, Jean-Pierre Kalfon, Bulle Ogier, Marc O', Viva et beaucoup d'autres. Ces deux films encadrent La révolution n'est qu'un début : continuons le combat (1968, 23 minutes), véritable hymne à la liberté qui capte les événements de Mai 68. Ce dernier, oublié dans une cave pendant plusieurs décennies, a été récemment redécouvert et confié par le peintre Frédéric Pardo, peu avant son décès, à l'historienne du cinéma Sally Shafto. L'ensemble, réunifié, constitue un triptyque présenté en continu au sein de l'exposition, tel une "cène" psychédélique."

Comme en un flux halluciné où les images des trois films de Clémenti viennent se télescoper, Epplay et Takahashi se livreront à cette épreuve du décloisonnement, à cette "expérience du sonore", en multi-diffusion et encerclés par le public. Une musique concrète et électronique, criblée d'hommages et de motifs empruntés au rock psychédélique, au kraut, aux musiques spontanées des années 60 et 70, dialoguera avec l'univers particulièrement intense de Pierre Clémenti.
Première  a l’invitation des soirées satellite de l'exposition I∆O sous la nef du CAPC.Musée d’art contemporain de Bordeaux en 2009

Extrait vidéo :
https://vimeo.com/56019876
Ref disc:
- Soundtrack for the movies of Pierre Clémenti' vinyle 33T : PLANAM Réf : planam etc

Projets SOLOProjets DUO • Projets TRIO

   
  jactrain
   
 

Trio : JAC BERROCAL, DAVID FENECH, VINCENT EPPLAY
Première rencontre a l’invitation de Vincent Epplay  pour un concert dans le cadre de l’exposition » Le temps de l’écoute » a la villa Arson  l'été 2011
Ils décident de poursuivre l’aventure et partent dans la foulée jouer au Week festival a Berlin
puis dans la cabane en bois d’Arnaud Maguet : 33 révolutions par minutes installée dans le forum de Beaubourg.
Ils se réunissent régulièrement pour des sessions d’enregistrements dans le studio de David  au dernier étage d’une tour de Montreuil.
-Liens:video & contact
http://davidfenech.fr/wp/index.php/book/
https://vimeo.com/57464047
DAVID FENECH, guitariste improvisateur est un musicien en marge du rock, du jazz et des musiques improvisées. Eric Deshayes et Dominique Grimaud ont dit de lui : "Son univers musical est impossible à circonscrire. Il est imprévisible. Il y a un vrai style Fenech, qui est sa façon de faire, toute personnelle. Un style un brin foutoir, hétéroclite, souvent doux et tendre" (in L’underground Musical en France)
JAC BERROCAL est un trompettiste, chanteur et performeur incontournable, à la croisée du free jazz, du punk et de la poésie sonore. Son style à fleur de peau, à la fois tendre et violent est inimitable et imprévisible. Il a joué avec des musiciens exceptionnels… la liste est longue. Parmis eux : Pascal Comelade, Jaki Liebezeit (Can), Sunny Murray, Jacques Thollot, James Chance, Nurse With Wound, Daunik Lazro, Chris Cutler, avec Catalogue (en compagnie de Jean François Pauvros et Gilbert Altman). Il est aussi connu pour le fameux morceau "Rock and Roll Station" enregistré en compagnie du légendaire Vince Taylor.

   
  livevillajacvincedavid
   
 

Dates concerts:
>Halle aux cuirs, La Villette "Stectrologie Insulaire" duet with Jac Berrocal :Paris: 27/05/13
>Villette Sonic, La Villette: duet with David Fenech: Paris: 26/05/13
>Souffle continu, Grand huit release party :trios with Jac Berrocal+David Fenech, Paris: 28/03/13
>Espace d'en Bas: trios with Jac Berrocal+David Fenech, V. Epplay's exhibition closing:Paris: 31/08/12
>One+One festival :Invited by Arnaud Labelle Rojoux:trios with Jac Berrocal+David Fenech, Dijon: 26/05/12
>Espace B: trios with Jac Berrocal+David Fenech: Paris: 15/05/12
>In My Room :A. Maguet installation:trios with Jac Berrocal+David Fenech: Centre G.Pompidou:Paris: 16/10/11
>Berlin Week festival,West Germany :trios with Jac Berrocal+David Fenech :Berlin: 09/08/11
>Temps de l'ecoute cocnerts: Villa Arson : Nice: 21/06/11

   
  livebader
   
 

BADER MOTOR : Fred Bigot / Vincent Epplay / Arnaud Maguet 

Après leurs premier disques musique pour les Plantes des Dieux : "Les membres de Bader Motor ne vont pas du tout se servir de leurs appareils, de cette électricité, pour nous dire ce qu’ils sentent. C’est exactement le contraire : ils sont au service de ces appareils et de leurs bruits ; simples accessoires d’une machine, leurs opérations sont simples, monotones, vite apprises. Ils vont servir de médiums à cette électricité pour venir jusqu’à nous. À cette électricité et à son sourd bruit d’orage. A des mots sans doute aussi - fioriture pour l’électricité - qui pas plus qu’à d’autres ne leur appartiennent. Ils ont mis un digicode aux Portes de la Perception, les Plantes des Dieux sont restées derrière, mais d’ici, on sent encore dans l’air l’odeur âcre de leur pourriture." Arnaud Maguet (d’après J.J. Schuhl)

Grautag : "Sons Oniriques mais sans illusions, ou le No Future du punk est aujourd’hui remplacé par un No Present qui lui, paradoxalement, risque de durer. C’est donc bel et bien de la réalité que Grautag traite, celle qui selon notre Maître du Haut Château continue tout de même d’exister lorsque l’on cesse d’y croire. Après leur disque Musique pour les plantes de Dieux, Bader Motor pose le premier parpaing de Grautag Records avec une musique pour plantes en pots : youcas, cahoutchouc et autres ficus, qui peuplent les salles d’attente sous un soleil tubulaire dans des forêts imprimées sur papier peint." Nicolas Moulin

ref disc:
> Bader Motor, Grautag #1 & Ed. LDR R#025, double vinyl 12 " - 33 rpm
> Musique pour les plantes des dieux & Ed. LDR R#025, double vinyl 12 " - 33 rpm
> Wire Tapper 28, compilation Cd
> Paradis Sounds, compilation Vinyl lp12" – Ed LDRR#041
> LES FILLES & L'INDIEN:Vinyl Ep 7": Ed LDRR#042

-Liens Label
http://www.grautagrec.com/releases/001/gt001.html

Dates concerts:
> UrbanSpree :Grautag records,Berlin:08/08/13
> Seralves Festival :Porto: 09/06/2013
> CTM Festival :Graunacht Berlin: 01/02/13
> Motel Campo :Genève: 22/09/12
> Houtdok Zuidkaai, Anvers :13/11/12
> Les Ateliers Claus, Bruxelles:11/05/12
> Centre Georges Pompidou, Paris:30/10/11
> Le Confort Moderne / Poitiers: 01/06/ 11
> Villa Paloma / Nouveau Musée - Monaco : 08/07/11
> Printemps de Septembre :Saint-Pierre des Cuisines – Toulouse :24/09/11
> Festival Vision Sonic- :St Ouen : 22/10/10
> Lafayette nous voilà : Palais de Tokyo : Paris 22/10/10
> Art-o-rama : Friche belle de mai Marseille 15/05/10
> Sonic Protest festival :Paris 27/03/10
> Villa Arson & le Dojo :Nice 10/06/10
> Rock to the beat : La java :Paris 30/11/09
> Le Dojo:Nice: 16/04/09