VIPLAYLANDBiographie • Expositions • Films & DispositifsConcertsProjets / Solo / GroupesDiscographiePresseCommandes & CollaborationsArchivesContact
 
 

===== EXPOSITIONS (sélection)

> Run run run Centre d’art de la Villa Arson, Nice, 2016
> Mute compagny Espace d'en bas ; Paris 2012
> Le Temps de l’écoute Centre d’art de la Villa Arson ; Nice 2011
> Chansons de geste Galerie Sultana, Paris, 2010 – invitation de A. Maguet et O. Millagou
> Formes invicibles de l’illusion Printemps de septembre, Toulouse, 2010
> Six feet under Glassbox hors les murs / Fondation Avicenne, Paris, 2009
> L’oblique de phase « No descriptive Method » Le Dojo, Nice, 2009
> 10 pouces contre l’insomnie (Hypnose) Galerie Duplex, Toulouse, 2008
> Station des ondes La Traversée, 104 (visite du chantier), Paris, 2007
> Cabines d’écoutes, Kunst-Werke, Art France, Berlin, 2006
> 3d Wallpaper Le Dojo, Nice, 2006 &ndash Proposition Jérôme Poret
> Reprise de l’effet relief Transpalette / Emmetrop, Bourges, 2006
> Devox Festival Osophére, Strasbourg, 2005 – avec Antoine Schmitt
> Cabines d’écoute n°6 Musée des Abattoirs, Toulouse, 2005
> Bruitage technique, “un pour tous” Glassbox, Paris, 2005
> Cabines d’écoutes #4 Centre Pompidou, Paris, 2005
> Ebruitement des rochers parlants Ouverture 3, Laboratoires d'Aubervilliers, 2005
> Juke box pour musique sans titre Exposition Live, Palais de Tokyo, Paris, 2005
> Cabines d’écoutes Laboratoires d'Aubervilliers, 2004
> Radio shack Transimages 2 - Mobilités, Palais de Tokyo, Paris, 2003
> Insonacson/2 La Box, Ecole des Beaux-Arts, Bourges, 2002
> Megaphone systeme Connexe 02, Maison des Métallos, Paris, 2002
> A usages uniques/2 Public> Play1, Paris, 2002
> Radio shack Harvard University, Boston, 2000
> Aire de repos* Festival Belluard Bollwerk International, Fribourg, 2000
> Day of dancing floor* Rencontres Internationales de Photographie, Arles, 2000
> NWA* Galerie Anton Weller, Liste, Bâle, 2000
> Sound Edit heure (pièce sonore, site internet) Revue Mouvement, Paris, 2000
> CinéStatic# 2* Galerie Anton Weller, Paris, 2000
> Sound corridor Cité des Sciences et de l’Industrie, Paris, 1999
> De jour, de nuit* Chez Isabelle Suret, FIAC, Galerie Anton Weller, 1999
> Never Walk Alone* Centre National de la Photographie, Paris, 1999
> Le temps qu’il fait Visions Underground, Printemps du Québec, Paris, 1999
> Sentimental Phone Sonic - Sound Politics, Infozone, Paris, 1999
> CinéStatic Déplacements, Galerie Anton Weller, Paris, 1998
> Ex aequo à execho La clef, Saint-Germain-en-Laye, 1997

===== RÉSIDENCES

> Choufla mer résidence - Alliance Française Essaouira Maroc 2012
> Bureau de production Résidence Le 104 Paris 2010
> No Descriptive method -Villa arson Résidence- Nice 2009
> Villa Medicis hors les murs AFAA Berlin 2006
> Radio shack :Harvard University - Boston 1999
> Alliance Française centre culturel Alexandrie Egypte 1997

===== BIBLIOGRAPHIE (OUVRAGES COLLECTIFS)

> Une forme pour toute action – Printemps de septembre à Toulouse, 2010
> Arnaud Maguet & Guests – Ed. Blackjack / Villa Arson 2009
> Les images et les sons dans les hypermédias artistiques contemporains H.Zénouda – Ed. L'Harmattan,  2008
> Planètes sonores : radiophonie, arts, cinéma Al.Castant – Ed. Monografik, 2007
> Ménagerie de Verre : nouvelles pratiques du corps scénique P.Brignone – Ed. Al Dante, 2006
> L’Acte pour l’art / Arnaud Labelle-Rojoux : Editions : Al Dante,  2004
> LIVE : Unlimited music A.Voltz – Ed. Cercle d’art / Palais de Tokyo, 2004
> Revue Parachute n°107 : De la singularité du son par Vincent Epplay – Ed. Parachute, 2002
> Ateliers 1997-2002 Centre national de la photographie V.Epplay et P.Giner – Ed. Cnd, 2002
> Montersampler - Ouverture du champ musical D. Chevalier – Ed. Scratch - Centre Pompidou Paris, 2000




 

 

 

REPRISE DE L'EFFET RELIEF
Transpalette-Emmetrop, Bourges, 2006

a

Projections films & multidiffusion audio : hauts-parleurs rochers, sol de galets

Sous ce titre générique, il s’agit d’une implantation (son, objet, image) qui s’inscrit dans l’ensemble de l’espace du Transpalette.
Au sol, un tapis de galets sur lequel est disposé l’ensemble du système son : hauts-parleurs dissimulés dans des faux rochers diffusant le son des films de manière discontinue.
Ces rock speakers célèbrent à leur façon l’artifice de l’effet relief, dans une volonté d’étendre la projection de l’écran vers un premier plan en trois dimensions.
Les films projetés par intermittence sont comme des fenêtres-écran ouvrant sur un arrière-plan, une mise en perspective d’une suite d’espaces et d’objets animés.
À partir de séquences image et son, se met en place un jeu d’apparitions où l’idée de perception d’une audio fiction se diffuse dans le lieu.
L’ensemble de l’implantation met en jeu des processus de vectorisation des images par le son.
Dans une pièce à l’étage, une projection occupe la chambre, comme une présence rétinienne, séquence image arrêtée dans un effet de scintillement liée à sa vitesse de défilement.
À l’extérieur, des disques aluminium réflecteurs fonctionnent comme une signalétique étrange, qui renvoie la lumière, sorte de sculpture au frontispice du bâtiment.
Le spectateur auditeur devient l’acteur potentiel de cette audio fiction, le temps de sa propre déambulation.

 
a

Plateaux metaliques reflecteurs alluminiums / film boucle super 8 et son du projecteur amplifié